Gāyatrī mantra

Il est considéré comme le mantra le plus sacré des Véda (textes sacrés et ancestraux de l'hindouisme). Issu du “Rig Veda” , qui est un recueil de prières védiques.

Si, à l’époque védique (entre 2000 et 1000 av JC), seuls les prêtres des castes supérieures (les brahmanes) étaient autorisés à répéter ce mantra sacré, de nos jours il s’est largement démocratisé.

Ses vers sont dédiés à la divinité Savitri, déesse du Soleil et avatar de Sarasvatî dont un autre nom est Gāyatrī.

Si le Gāyatrī yatri Mantra utilise le soleil comme le représentant du divin c’est pour la symbolique de cet astre. Le soleil est source de lumière, d’énergie, de chaleur. Il est indispensable à la vie, à la création, à l’abondance. Le soleil représente donc la Connaissance et la Vérité. Par sa seule action d’exister, le soleil dissipe l’obscurité. Dans la philosophie du yoga, cette obscurité représente l’ignorance de l’être humain envers sa vraie nature et la confusion de son esprit qui tend à lui faire croire que le monde matériel est la réalité. Les Vedas nous apprennent que si chanter le GÃYATRI purifie le chanteur, l’écouter purifie l’auditeur.

Il est dit que le yogi qui répète constamment le Gāyatrī Mantra est protégé et reçoit de nombreux bénéfices. En effet, le Gāyatrī Mantra est un chant purificateur et libérateur. On dit qu’il repousse les mauvais esprits, qu’il apporte sagesse et lumière, qu’il apaise le système nerveux, qu’il clarifie les émotions et les pensées, qu’il ouvre le chemin à la paix intérieure et pose les jalons de l’expérience ultime du Divin.

On raconte que quelle soit l’heure du jour ou de la nuit, il y a toujours quelqu’un qui récite ce mantra, à cet instant précis, à un coin de la planète.

Ce chant est un chant de délivrance. Nous le récitons 108 fois, 3 fois par jour à l'aube, en milieu de journée et au crépuscule. Il est coutume d'utiliser le multiple de 9 pour la récitation.

OM BHŪR BHUVAH SVAHA

TÁT SAVITÚR VÁREN(i)YAM
BHÁRGO DEVÁSYA DHĪMAHI
DHÍYO YÓ NAH PRACHODÁYĀT

Il existe un grand nombre de traductions de la Gāyatrī Mantra.

Om, Terre, Atmosphère, Ciel,
Que l’excellent Soleil,
Brillant, divin et pieux,
Nous aide à méditer sur nos intellects galopants.

OM* – Son Universel, fait référence au Brahman, à l'origine de la Création

BHŪR – La terre - Fait référence au plan physique, au monde terrestre et donc matériel. Il s’agit du niveau le plus « grossier » de l’existence.

BHUVAH – Fait référence au plan astral, éthérique. Il représente le monde subtil.

SWAHA – Fait référence au plan causal. C’est le niveau céleste de l’existence, celui de la félicité.

TAT – Celui-là, le Suprême

SAVITUR – Est l’une des appellations de la déesse du Soleil. Savitri est la forme féminine du Soleil.

VARENYAM – Adorer

BHARGO – Le rayonnement

DEVASYA – Divin

DHĪMAHI La méditation sur le tout

DHIYO YONAH PRACHODAYĀT - indication qu'il s'agit d'une invocation, d'une prière.

*OM, le Tout, Energie créatrice et universelle, source de toute lumière qui se manifeste dans les mondes physique, mental et spirituel, enflamme et inspire notre esprit pour que nous puissions posséder les qualités nous permettant d'accomplir les actions justes au moment propice.

Date de dernière mise à jour : 05/04/2022